image d'illustration

« Parlons de l'Environnement » : défécation à l'air libre, à Sikasso, des communautés abandonnent la pratique

Près de deux millions de Maliens n'ont d'autres choix que d'aller dans les buissons à la tombée de la nuit ou au crépuscule pour déféquer en plein air sans aucune intimité. C'est ce qui ressort de l’enquête démographique et de santé de 2018. Le rapport précise que les personnes concernées vivent essentiellement en milieu rural. Pour mettre fin au fléau dont les conséquences sont graves, le gouvernement du Mali et ses partenaires ont adopté l'approche d'assainissement total piloté par la communauté. A travers cette approche, 10 communes de la région de Sikasso, ont été certifiées mardi dernier, du statut « fin de défécation à l'air libre ».

Le magazine « Parlons de l'Environnement » s’intéresse au sujet. Il est présenté par Mahamane Baba Kounta, de retour de Niéna, dans la région de Sikasso.

Ci-dessous écoutez le magazine en français et en langues nationales :


Magazine en français: Télécharger


Magazine en bambara: Télécharger


Magazine en sonrhai: Télécharger


Magazine en peulh: Télécharger


Magazine en tamasheq: Télécharger