San : trois villages s’engagent à abandonner l’excision et le mariage des enfants

Les villages de Kamagasso, Niangolunu et Taraousso, dans la commune de Sourountouna, ont signé vendredi (09/07/2021) une convention pour l'abandon de l’excision et le mariage des enfants dans leurs localités. Le document a été signé par les chefs de villages, le maire et le représentant du ministère de la promotion de la femme et de l’enfant en présence des responsables des femmes des trois villages. Selon le représentant des signataires, l’objectif est de préserver les futures mamans contre les inconvénients de l’excision et du mariage précoce. La rencontre a été financée par le Royaume des Pays-Bas à travers l’ONG APROFEM.